514-345-2050

LE DIAGNOSTIC DE GOUVERNANCE INTÉRESSE-T-IL LES BAILLEURS DE FONDS ?


conference-vestons-sourires

LE DIAGNOSTIC DE GOUVERNANCE INTÉRESSE-T-IL LES BAILLEURS DE FONDS ?

Les administrateurs et les dirigeants sont au coeur de la gouvernance d’une organisation. Il y a donc une corrélation directe entre les résultats financiers et la gouvernance. Nous croyons sincèrement qu’un diagnostic de gouvernance est tout aussi important et intimement lié aux résultats financiers compte tenu dans les états financiers.

Historiquement, les bailleurs de fonds, les administrateurs, les dirigeants et les citoyens se sont beaucoup attardés sur les résultats financiers. Tous ont un intérêt certain à intervenir en amont, en utilisant le diagnostic de gouvernance non seulement pour hausser la qualité de la gouvernance d’une entité, mais aussi pour protéger et améliorer ses résultats financiers.

Les bailleurs de fonds (gouvernements, actionnaires, membres, institutions prêteuses, fonds d’investissement, caisses de retraite, gestionnaires d’actifs financiers, sociétés gouvernementales de garanties) sont le premier groupe intéressé.

Chaque fois qu’un bailleur de fonds effectue un investissement dans une PME ou OBNL ou qu’il octroie des contrats, des subventions, des dons, des commandites, des prêts et des garanties de prêts. Le bailleur de fonds est confronté à la réalité d’évaluer les risques liés à la gouvernance et surtout d’en faire un suivi, sans avoir l’expertise. Déjà, la tâche d’évaluer la viabilité financière d’un demandeur de fonds est déjà une tâche difficile à assumer.

Les administrateurs et les dirigeants sont le deuxième groupe intéressé. L’évaluation et le contrôle des risques liés à la gouvernance ne s’adressent pas uniquement aux bailleurs de fonds, mais aussi aux demandeurs de fonds (administrateurs et dirigeants). Il existe trois principales raisons :
1) améliorer les résultats financiers de leur organisation.
2) ils ont des préoccupations de leur façon de faire en matière de gouvernance. 
3) ils ont des redditions de comptes à faire à différents partenaires financiers et ils veulent respecter les pratiques de bonne gouvernance.

Le troisième groupe et non les moindres ce sont les citoyens, les payeurs d’impôts et de taxes. Chaque fois qu’un palier gouvernemental octroie des contrats, des subventions, des dons, des commandites, des prêts, des garanties de prêts et des allègements fiscaux, à des PME et à des OBNL. Les citoyens sont tout à fait dans leur droit d’exiger un diagnostic de gouvernance afin d’obtenir une reddition de compte adéquate.

laisser un commentaire