514-345-2050

LA GOUVERNANCE, LA PREMIÈRE STRATÉGIE D’AFFAIRES DE VOTRE ORGANISATION


LA GOUVERNANCE, LA PREMIÈRE STRATÉGIE D’AFFAIRES DE VOTRE ORGANISATION

Mr Beaucage, en tant qu’expert en gouvernance, que pensez-vous du lien entre gouvernance et résultats financiers ?

Je dis que ce lien existe et il est fort. Les résultats financiers ne tombent pas du ciel, ça reflète les décisions qui ont été prises par les administrateurs et les dirigeants. Quand on parle des administrateurs et des dirigeants, nous sommes au cœur de la gouvernance d’une entité. Il y a donc une corrélation directe entre les résultats financiers et la qualité de la gouvernance de l’organisation. La gouvernance est la première stratégie d’affaires qui devrait être faire partie intégrante de tout plan d’affaires d’une organisation. Améliorer la qualité de la gouvernance d’une organisation, va aussi se refléter dans ses résultats financiers.

Est-ce que les dirigeants et administrateurs en sont conscients ?

Pas toujours, malheureusement. Dans notre quotidien, comme experts en gouvernance, nous devons être à l’écoute de nos clients. L’une de nos principales priorités est de trouver des solutions à très court terme aux administrateurs et dirigeants afin de les soulager de leurs maux de têtes. Car c’est souvent quand le problème est là qu’ils font appel à nos services. C’est ce que nous faisons régulièrement, nous mettons un pansement sur le bobo, sans avoir le temps de régler la source des maux têtes. Combien de fois, nous entendons de la bouche de nos clients, qu’ils connaissent leurs métiers et leurs industries, ils sont des experts, ça fait 20 ans qu’ils perfectionnent leurs champs de compétences, surtout techniques, avec passion. Nous leur répondons, si ça a pris 20 ans pour développer les champs de compétences, il ne faudrait pas passer 20 autres années pour pouvoir régler les maux de têtes. Souvent, ils n’ont pas tout ce temps pour arriver à bout de leurs problèmes, car c’est la survie de l’organisation qui est en jeu. C’est à ce moment, que notre mandat d’experts en gouvernance commence.

Une fois cette prise de conscience faite, comment procédez-vous pour amener les dirigeants et les administrateurs à adopter les bonnes pratiques de gouvernance ?

Nous faisons réaliser graduellement aux administrateurs et aux dirigeants, étape par étape, qu’il faut mettre en place une gouvernance de qualité afin de réduire les maux de têtes à leur minimum. Les maux de têtes sont souvent les mêmes, et ils sont propres à chaque dirigeants, ils reviennent sur une base régulière. Par exemples, un dirigeant nous a laissé entendre que la croissance des ventes allait très bien ainsi que sa rentabilité, ce n’est que le manque de liquidités qui lui posait problème. Quand, nous avons effectué son diagnostic, nous nous sommes rendu compte qu’il n’avait pas une gestion adéquate de son fonds de roulement, il signait des contrats sans s’assurer que le fonds de roulement serait en quantité suffisante. Autre élément du diagnostic, une grande partie de ses contrats était verbale, dans cette catégorie de contrats, il y avait des litiges qui venaient accentuer les problèmes de trésorerie. Outre les problèmes financiers, c’est surtout sa gouvernance de l’entreprise qui engendrait le plus de maux de têtes.
Souvent, les administrateurs et les dirigeants hésitent avant de faire appel aux services d’un cabinet d’experts en gouvernance, c’est toujours pour une question budgétaire, nous répondons que l’incompétence est toujours plus coûteuse que la compétence !

laisser un commentaire